lundi 4 août 2014

Agapanthes

j'ai essayé au 1/12

de gauche à droite : papier de soie pour les deux premières et papier 80 g pour la troisième

 

de gauche à droite : perforatrice soleil pour la première et la troisième, plus appropriée car on obtient 8 pétales), perforatrice  1/4 de cercle échancré pour la seconde (effet plus aérien)

chaque petite fleur est collée sur un bout de fil de lin peint en vert, lui-même collé sur le sommet de la tige (cuivre enroulé de raphia vert pour la première et troisième fleur)

les feuilles sont en raphia vert


si vous ne disposez pas de papier de couleur, un mélange de bleu de cyan et de rouge magenta donne un bleu convaincant

Bon amusement

6 commentaires:

  1. Claude, your Agapanthus flowers are so wonderful. You manage to give each stem the right amount of growth and movement. The flower heads are soft and airy and look so real. I only wish that there were additional photos showing each step in the making. Every flower you undertake, is done with such care and observation. Beautiful results

    elizabeth

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. thank you Elizabeth, I did not take more photos. if one day I feel like doing other agapanthus, I take pictures, promise

      Supprimer
  2. Bravo, ça donne envie d'en faire. Tu comptes combien de fleurs par tête ?
    Moi je fais les tiges avec du scotch vert de fleuriste coupé en 4 dans la longueur enroulé sur du fil de laiton, avec de la pratique les tiges sont assez fines. Et maintenant je peins aussi le papier de soie, je pensais avant d'essayer qu'on ne pouvais pas le peindre.
    Là je vais tenter les clématites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Joc, j'ai fait une douzaine de fleurs par tête, mais en réalité cela va de 10 à 30
      j'ai opté pour le raphia car le vert me convient bien, le scotch de fleuriste est souvent d'un vert + sombre (du moins le mien)
      bon amusement pour tes clématites

      Supprimer
  3. excellent résultat, tes fleurs sont très jolies Claude !
    Je manque de patience et de temps, je suis souvent à Strasbourg.
    Bisous. Joce

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Joce,
      j'espère que tu n'as pas à subir trop d'averses, un vrai temps de giboulées
      bisous

      Supprimer