dimanche 12 février 2017

Numéro Zéro

Numéro Zéro d' Umberto Eco : c'est une satire féroce des manipulations de la presse de scandale ? pas uniquement à mon avis) et du théorie du complot
je me suis inspirée de la couverture italienne du roman, qui fait allusion à oeil du cyclone 
le mien n'est pas une réussite, c'est pour cela que j'ai remanié mon interprétation
Bravo à Joc  et Léa qui ont trouvé la solution
 
Bonne lecture

4 commentaires:

  1. La obra de Umberto Eco es estupenda. Espero que disfrutes de este nuevo libro. Un beso

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comparto plenamente su opinión María Blanca, siempre es un gran placer para leer las novelas y ensayos de Umberto Eco
      besos

      Supprimer
  2. Ça m'a l'air d'être un livre passionnant, en plus, c'est un thème qui concerne tout le monde et tous les milieux.
    Il faut rester vigilant et surtout logique et toujours investiguer par soi-même pour connaître le fin mot et la réalité des faits… (re)trouver et avancer des preuves pour contrer les menteurs, quand les ficelles sont vraiment trop grosses.

    Parfois les manipulations sont si grossièrement échafaudées que leurs auteurs ne se rendent même pas compte qu'il y manque de nombreuses briques pour que ça tienne debout.
    Il y a là-dedans une forme d'aveuglement qui échappe à toute logique et ça me fait penser, entre autres, au monde politique où même quand ils sont pris les doigts et le bras tout entier dans la confiture, certains n'ont pourtant aucun doute quant à leur(s) chance(s) de parvenir à duper tout le monde… « à jurer les yeux dans les yeux » ou à faire passer « de la confiance pour de la défiance… »…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis tout à fait d'accord avec toi, Léa : la presse est possible du pire et du meilleur, mais il faut être vigilant sur tout ce qui s'apparente d'une théorie du complot ;-) les réseaux sociaux sont encore à mon avis les moins crédibles et pourtant véhiculés sur le net..
      le livre d'Umberto Eco est passionnant même dans sa démesure, il situe l'action en 1999 :-)et s'en prend seulement à la presse, mais... à nous de faire le tri
      bonne journée

      Supprimer